Comment savoir si j’ai droit à un complément de salaire ?

  • Accueil
  • Droit au chômage
  • Inscription au poste
  • Salaire journalier de référence
  • Certification des grappes
  • Calcul des prestations de chômage
  • Durée de l’indemnisation
  • Période de salaire
  • Calendrier de paiement
  • Mise à jour du poteau
  • Cassage classique
  • Chômage et démission
  • Faute et chômage
  • chômage à temps partiel
  • Emploi des pôles de rayonnement
  • Contacter Pôle Emploi

L’allocation de chômage est une aide versée aux demandeurs d’emploi inscrits auprès du Pole Emploi. Il est utilisé pour compenser la perte de revenu découlant du licenciement, de la résiliation du contrat et, dans certains cas, de la démission. Toutefois, il est nécessaire de respecter les conditions d’octroi des droits au chômage.

Pendant une réduction du temps de récupération, par exemple dans le cas d’une demi – temps, Supplément d’accumulation assedic et à temps partiel est possible dans certaines situations afin de faciliter le retour à l’emploi et d’encourager le travail.

A découvrir également : C'est quoi une compétence clé ?

Les conditions d’admissibilité liées au revenu reçu et au statut de l’employé doivent être respectées d’accumuler le temps partiel et le chômage .

A lire en complément : C'est quoi une compétence clé ?

Supplément Assedic et à temps partiel : les conditions à remplir

Afin de promouvoir le retour à l’emploi, il est possible, selon votre situation, d’accumuler sont et à temps partiel . Afin de recevoir un chômage supplémentaire lors d’une reprise d’activité à temps partiel, il est nécessaire de respecter les conditions d’attribution et vous vous trouvez dans l’une des 3 situations suivantes :

Exercer une activité occasionnelle ou un employé réduit :

Pour bénéficier du chômage à temps partiel, Pôle Emploi calcule mensuellement l’allocation à verser en fonction des revenus générés par votre nouvelle activité. De ce calcul dépend du nombre de jours d’allocation qui vous seront versés :

  • Emploi déduit 70 % de votre revenu mensuel brut le montant de votre allocation mensuelle
  • Ensuite, la division d’emploi divise ce résultat par le montant de votre indemnité journalière
  • Ces deux opérations déterminent le nombre de jours d’allocation à percevoir pour le mois en cours.

En résumé : Nombre de jours d’allocation versés = (Indemnité mensuelle — 70 % du revenu mensuel brut) /Indemnité journalière

Sachez aussi que votre revenu total (salaire prestations de chômage) ne doit pas dépasser le montant de votre salaire précédent . Lorsque vous êtes dans ce cas, le nombre de jours compensés est réduit.

Si vous souhaitez savoir si vous pouvez demander de l’aide, vous avez la possibilité d’effectuer gratuitement une simulation de chômage partiel en ligne : lien direct.

belvédère

Pour exercer une activité occasionnelle ou réduite en tant que travailleur indépendant :  : pour accumuler du chômage et à temps partiel, il vous est impossible de retravailler, même occasionnellement, avec votre ancien employeur. Si tel est le cas, vous ne pouvez pas être admissible au paiement d’AE à temps partiel.

Si vous exercez une activité à temps partiel mais d’une manière indépendante (activité commerciale et agriculture, artisans, professions libérales), les mêmes obligations s’appliquent à l’exception de la limite du nombre d’heures . Il y a 2 possibilités :

  • Si votre revenu mensuel est connu : dans ce cas, le nombre de jours non indemnisables est calculé sur la rémunération déclarée d’assurance sociale divisée par le salaire journalier de référence.
  • Si votre revenu mensuel n’est pas connu : dans ce cas, le nombre de jours non indemnisables est calculé sur une base forfaitaire divisé par le salaire journalier de référence. Pour la méthode de calcul, reportez-vous à la section Calcul et Lien direct des activités non salariales partielles.

La régularisation du « cumul à temps partiel et du chômage » se fait une fois par an sur la base des salaires réels soumis aux cotisations de sécurité sociale.

Vous avez le statut de micro-entrepreneur ou d’auto-entrepreneur :

Si vous êtes dans ce cas, il s’agit des mêmes règles qui s’appliquent que dans le cas d’un travailleur indépendant . Cependant, il est possible d’accumuler sont et à temps partiel sans régularisation. Pour cela, il est pris en compte chaque mois :

  • 29% du chiffre d’affaires pour les activités relevant de la catégorie des achats et reventes, fourniture de logements soumis à l’imposition des bénéfices industriels et commerciaux.
  • 50 % du chiffre d’affaires pour les autres catégories soumises à l’imposition des bénéfices industriels et commerciaux.
  • 66 % du chiffre d’affaires pour les activités soumises à l’imposition des bénéfices non commerciaux.

Vous êtes considéré, au cours de la période au cours de laquelle vous accumulez des prestations de chômage et d’allocations à temps partiel, comme demandeur d’emploi.

Rémunération : Calcul du chômage à temps partiel

Au cours d’une activité de temps réduit, Les prestations de chômage à temps partiel sont calculées sur la base de votre revenu reçu par votre nouvelle activité :

  • Allocations payées par mois = Allocations dues sans activité 70% du salaire mensuel brut de la nouvelle activité

Bénéficiaire peut accumuler le chômage et à temps partiel à condition que le total (salaire allocation) ne dépasse pas le salaire mensuel brut moyen utilisé comme référence au calcul des prestations de chômage.

Le cumul à temps partiel et le chômage sont possibles. Les jours du mois pour lesquels aucune indemnité n’a été versée prolongeront la date de cessation des prestations d’autant de jours et augmentent la durée de l’indemnité. C’est rechargeable.

Peut-on acquérir de nouveaux droits en cumulant le chômage et le temps partiel ?

Même si vous touchez des allocations de chômage pendant que vous travaillez à temps partiel, sachez que votre travail ne vous empêche pas d’acquérir de nouveaux droits . C’est ce qu’on appelle des droits rechargeables. D’autre part, il existe certaines restrictions, notamment depuis la réforme de l’assurance chômage en 2019

En effet, pour vous permettre de recharger vos droits au chômage, votre emploi à temps partiel doit avoir lieu sur une période minimale de 4 mois . Cette période équivaut à 88 jours travaillés ou 610 heures. Si vous remplissez cette condition, votre nouvel emploi vous permettra d’obtenir de nouvelles prestations d’assurance-chômage une fois que vos prestations actuelles auront été épuisées.

ARTICLES LIÉS