Comprendre le salaire et les perspectives d’évolution pour les Auxiliaires Vétérinaires

Les Auxiliaires Vétérinaires, encore appelés assistant vétérinaire, représentent le bras droit du vétérinaire dans les interventions auprès des clients. Cependant, quel salaire touche ce dernier dans l’exercice de son métier ? Quelles sont les perspectives d’évolution au cours de sa carrière ? Nous vous en dirons plus à travers cet article.

Le salaire des Auxiliaires Vétérinaires du secteur privé

Le salaire d’un Auxiliaire Vétérinaire varie en fonction de plusieurs paramètres. Notamment :

A lire aussi : Les métiers de demain : formations clés pour relever les défis du marché du travail

  • son niveau d’échelon ;
  • son ancienneté ;
  • son secteur d’activité.

En effet, les Auxiliaires Vétérinaires opèrent généralement dans des établissements privés comme : le cabinet de soins ; la clinique vétérinaire ; centre hospitalier ;…. Ces derniers n’ont pas les mêmes niveaux d’études ni le même titre. Raison pour laquelle, la convention collective nationale des cabinets et clinique vétérinaires détermine le salaire minimum des Auxiliaires en fonction des échelons.

Ainsi, les salaires minimums des Auxiliaires Vétérinaires qui opèrent dans le secteur privé se répartissent comme suit. Les Auxiliaires Vétérinaires (AV) encore appelés Auxiliaire de Santé Animale (ASA) gagnent un salaire minimum de 1 678 euros bruts par mois. Soit 1 309 euros nets et cela concerne les débutants.

A lire également : Emploi : découvrir le métier de chef d'agence intérim

En ce qui concerne les Auxiliaires Vétérinaires Qualifiés (AVQ) en début de carrière, ils touchent 1 725 euros bruts le mois, donc 1346 euros nets. Quant aux Auxiliaires spécialisés Vétérinaire, leur salaire minimum est de 1 835 euros bruts par mois. Soit 1 431 euros nets lors de sa prise de fonction. Il convient de souligner ici qu’un Auxiliaire Vétérinaire ayant fait plusieurs années de carrière peut gagner jusqu’à 2 200 euros bruts par mois (1 500 euros nets). Il bénéficie également d’une prime d’ancienneté qui se calcule à base de son salaire minimum.

Le salaire d’un Auxiliaire Vétérinaire Prestataire

Les Auxiliaires Vétérinaires ont désormais la possibilité de travailler sous la responsabilité d’un Vétérinaire qui sera considéré comme son client. C’est le statut du prestataire. Ils ont la possibilité de créer leur propre micro-entreprise pour élargir leurs services aux structures de soins animaliers.

Selon les réglementations, ces derniers doivent veiller à ce que leurs chiffres d’affaires ne dépassent pas 72 600 euros. Ils sont donc susceptibles de gagner jusqu’à 6 080 euros par mois. Par ailleurs, ces deniers touchent, en moyenne, 2 000 euros. Cette somme varie en fonction du nombre d’heures de travail.

Ainsi, pour avoir une idée sur la rémunération nette des Auxiliaires Vétérinaires Prestataires, il convient de soustraire de son chiffre d’affaires, les dépenses. Notamment : les charges sociales et les frais de fonctionnement de l’entreprise.

Les perspectives d’évolution des Auxiliaires Vétérinaires

Les Auxiliaires Vétérinaires, dans l’exercice de leur fonction, peuvent demander des évaluations des acquis dans la perspective d’évoluer dans leur carrière. En effet, ceux d’échelon 3 appelés Auxiliaire de Santé Animale peuvent demander des validations des acquis de l’expérience.

Cette demande sera possible après un an de service en clinique, cabinet ou même dans un centre hospitalier vétérinaire. Cela permet de devenir un Auxiliaire Spécialisé Vétérinaire et par ricochet d’augmenter son salaire et ses responsabilités.

De plus, au fil du temps, l’Auxiliaire Vétérinaire acquiert de plus en plus des compétences en santé animale. Ce qui lui donne la possibilité de valider le certificat de capacité des animaux de compagnie d’espèces domestiques. Par conséquent, il pourra accéder à d’autres postes dans le secteur comme le soigneur animalier. Cependant, avant d’évoluer pour prétendre le statut du Vétérinaire, les Auxiliaires doivent reprendre les études pour passer d’abord le diplôme d’État.

ARTICLES LIÉS