C’est quoi une compétence clé ?

Michel Serres nous a récemment rappelé que l’évolution des technologies nous oblige à être intelligents. Les technologies révolutionnent notre environnement de travail et nous poussent à développer de nouvelles compétences.

De nombreuses perspectives alimentent le débat et mettent en lumière les compétences qui feront une différence sur le marché du travail de demain. Quels sont les changements dans les compétences distinctives ? Quelles devraient être les priorités en matière de développement des compétences ? Essayons de creuser.

A lire aussi : Quelle augmentation demander quand on passe cadre ?

Un consensus se dégage autour de 7 compétences

Être compétent dans votre travail nécessite un mélange intelligent de compétences techniques (hardskills), comportementales (softskills) et de compétences sectorielles (je maîtrise les enjeux et la culture du secteur d’activité dans lequel j’opère). Elles dépendent de l’environnement de travail et sont liées aux performances attendues. Quelles sont donc les compétences qui permettront de mieux performer dans le monde d’incertitude que nous connaissons ?

A voir aussi : Grille de rémunération pour les métiers de cadres informatique

1. Collaboration à distance

Dans de plus en plus réticulaire où les équipes sont polymorphes, évolutives, éloignées et parfois multiculturelles, où les communautés virtuelles et les réseaux sociaux prévalent sur les organisations verticales, sachant collaborer et coopérer à distance sera essentielle. Cela se traduit par :

  • Une grande qualité relationnelle : Écouter, partager, empathie, communication interpersonnelle, être capable de « se connecter » avec les autres et d’établir des relations riches et sincères. Cela implique une grande connaissance de soi et des différences dans les profils psychologiques que l’on peut rencontrer.
  • Une maîtrise des outils de collaboration à distance en synchrone (chat, vidéoconférence, réunion virtuelle…) et asynchrone (forum, e-portfolio…).
  • Maîtrise en plusieurs langues (y compris une parfaite maîtrise de sa langue maternelle et de l’anglais) et sensibilité aux différences multiculturelles.

2. Communication par le biais du numérique

Lorsque vous pensez au numérique, nous pensons davantage aux outils et aux médias (Youtube, twitter,…) que ce qu’on fait là-bas. Et il est vrai que la maîtrise des outils est importante. Mais ce n’est pas suffisant. Ce qui a été appelé littératie numérique implique 3 compétences complémentaires :

  • Recherchez, accédez, filtrez et synthétisez les informations pertinentes de manière critique et systématique.
  • Générez son propre contenu représentant une véritable valeur ajoutée pour les autres au-delà du simple partage. Cela implique de développer une pensée critique pour construire des concepts et donner un sens… pour creuser le sujet, je vous renvoie à la pyramide de Steve Wheeler.
  • Produire et diffuser des contenus multimédia adaptés (Blog, vidéocasts, diaporamas…).

A découvrir >> Formateurs, comment animer un cours virtuel ?

3. Agilité et adaptation

La fragmentation des parcours professionnels nous poussera à développer une transversalité en termes d’expertise, de connaissances et d’expérience. Nous devrons nous adapter aux différents développements. Le l’agilité que vous démontrez et votre capacité à stimuler le changement seront alors un facteur clé de la réussite. Cela implique de développer :

  • Tolérance élevée pour l’incertitude et les idées nouvelles
  • Ses connaissances dans plusieurs disciplines
  • Une grande propension à changer continuellement

4. Créativité et sens de l’innovation

La créativité est la capacité d’apporter un regard neuf sur de nouveaux enjeux. Et il peut grandir !

  • D’une part par une grande ouverture aux nouvelles formes d’idées, expériences culturelles, artistiques ou professionnelles
  • Grâce à une maîtrise des outils favorisant la créativité individuelle ou collective (questionnement, expérimentation,…)
  • Enfin, un environnement propice à apporter de nouvelles idées et à leur consacrer du temps

5. Esprit d’entreprise et initiative

Plus que jamais, ce que vous faites dépendra de vous. La liberté d’entreprendre, à l’intérieur ou à l’extérieur, n’a jamais été aussi grande. Un la capacité de l’individu de passer des idées à l’action exige :

  • Une grande motivation. Le meilleur moteur de votre action est la passion. Identifier ce qui vous intéresse et vous concentrer sur les activités qui lui sont proches sera la meilleure garantie pour réussir
  • De la prise de risque
  • Capacité à gérer des projets afin d’atteindre ses objectifs

6. Organiser efficacement

La multiplicité des échanges parfois stériles, la masse croissante de l’information, l’appel à distractions et la diversité des projets à réaliser en parallèle nous obligeront à développer une productivité personnelle élevée pour atteindre nos objectifs, notamment sur 3 points :

  • Le temps restera une ressource rare. Les bonnes pratiques en matière de gestion du temps et des priorités devront être maîtrisées par tous.
  • La gestion de son environnement de travail, que ce soit à distance ou au bureau, physique ou virtuel, doit permettre à chacun d’accéder efficacement à tous sujets actuels.
  • Saisissez l’opportunité d’automatiser vos tâches de routine grâce aux différentes applications proposées ou développées par vous. Le codage doit donc faire partie des compétences de base que tout le monde devra maîtriser.

Avec des outils numériques faciles à utiliser, captez l’attention de vos participants grâce à un apprentissage à distance 100% : 3 heures par temps pour intégrer des outils numériques dans vos animations de formation.

7. Apprendre à apprendre

Comme je l’ai mentionné dans le post une vision de l’apprentissage tout au long de la vie, chacun d’entre nous devra consacrer au moins 20% de son temps à renouveler ses compétences afin de rester apte à travailler et de s’efforcer de s’en tenir à celles qui sont requises par l’évolution du marché du travail. Nous devons développer une culture d’auto-éducation et définir notre stratégie d’apprentissage dans notre écosystème (entreprises, réseaux, écoles, communautés).

Et quelle est votre stratégie d’apprentissage par rapport à ces 7 compétences clés ?

ARTICLES LIÉS