3 choses indispensables pour votre carrière de graphic designer

Le métier de graphic designer est passionnant. De plus, il offre de magnifiques perspectives de carrières. Néanmoins, le marché est extrêmement concurrentiel. Il est donc indispensable d’avoir des arguments pour convaincre les clients potentiels de vous choisir.

Ainsi, il est essentiel d’avoir des compétences qui vous permettent de vous différencier. Cela permet d’inspirer confiance en vos capacités à mener à bien un projet. Aujourd’hui, nous vous proposons donc de découvrir les trois choses essentielles pour établir votre statut de graphiste et pouvoir exprimer votre talent pour les arts visuels.

A voir aussi : Entreprise : comment gérer son personnel ?

3 indispensables pour réussir en tant que graphiste

  • Maîtriser les outils de graphisme

Avant de proposer vos services, il faut déjà vous assurer de maîtriser les outils nécessaires pour exercer le métier de graphiste. En l’occurrence, une formation designer en ligne peut vous aider à appréhender ces outils. Il existe plusieurs logiciels, mais la référence en la matière est la suite Adobe et plus précisément Photoshop et Illustrator.

Photoshop est un outil polyvalent de retouche avec plus de 2 millions d’utilisateurs. Ce logiciel permet de retoucher des photographies, mais pas seulement. Vous pouvez créer des GIF, et assembler plusieurs images. Avec un certain degré de maîtrise, Photoshop permet de créer presque n’importe quel type d’image. Une notion encore renforcée depuis l’arrivée des fonctionnalités IA avec la dernière version.

A découvrir également : Se faire recruter facilement dans le secteur automobile : nos conseils !

Illustrator propose de créer des visuels vectoriels, c’est-à-dire des logos ou même des illustrations digital art avec une précision inégalée. Il peut aussi permettre de créer des motifs ou bien créer des affiches à un format d’impression parfait. Les deux logiciels peuvent fonctionner de concert, mais il faut apprendre à utiliser Bridge ou bien à exporter les fichiers au bon format pour pouvoir profiter de la puissance de ces deux logiciels.

  • Se constituer un portfolio

Pour démarcher des clients, il faut un portfolio convaincant, mais il faut des clients pour avoir des projets à intégrer à votre portfolio. Toutefois, si vous êtes débutant, il est possible de résoudre ce paradoxe.

Avant toute chose, nous vous recommandons de choisir un ou deux secteurs d’activités (ex : restauration, retouche photo) et de vous renseigner sur les différents formats que les clients vont demander. Ainsi, si vous n’avez pas de client au début, même en proposant de travailler bénévolement, vous pouvez réaliser des exemples montrant ce que vous pouvez faire. Par exemple, si vous souhaitez travailler dans le web design, la création de Mock-Ups est indispensable et les clients vous en demanderont.

  • Investir dans du matériel de qualité

Si le plus mauvais des graphistes ne peut rien faire, même avec le meilleur matériel, si vous en avez la possibilité, il vaut mieux avoir du matériel décent. En effet, même si vous êtes un génie du graphisme, une tablette graphique qui n’enregistre pas vos mouvements précisément ou un ordinateur qui rame impactera la qualité de vos visuels.

Le processus de création doit être le plus fluide et intuitif possible, non seulement pour vous permettre de faire du bon travail, mais aussi pour être sûr de rendre votre travail en temps et en heure.

Un bon graphiste est toujours ouvert d’esprit

En plus de ces trois choses, il faut savoir garder l’esprit ouvert et critique sur votre travail et le monde qui vous entoure. En effet, le monde du graphisme évolue rapidement et vous apprendrez toujours de nouvelles techniques.

ARTICLES LIÉS