Les dérivés financiers

La plupart des produits financiers dérivés sont proposés soit de gré à gré, soit via une place d’échange. Leur valeur dépend toujours d’un actif sous-jacent, comme une action. Voyons dans cet article quels sont les types de produits dérivés auxquels vous aurez accès en commençant le trading.

Définition du dérivé financier

Pour expliquer un dérivé financier, disons simplement que c’est un accord contractuel dans le cadre duquel une valeur de base est déterminée par rapport à un actif, indice ou titre que l’on appelle le sous-jacent. Ce sous-jacent peut être une action, une devise, une obligation ou encore un produit de base.

A lire aussi : 5 idées d’exercices sur les syllabes pour le CP

Un dérivé financier est donc un titre dont la valeur est dérivée de la valeur d’un autre actif. Il existe de nombreux produits dérivés courants négociés par les courtiers en ligne, comme les contrats à terme et les options, mais ce ne sont pas les seuls exemples. Lis ça pour en découvrir quelques autres :

Les warrants

Les warrants sont des produits financiers dérivés très spéculatifs, qui permettent d’acheter et de vendre un actif sous-jacent à un prix déterminé à l’avance jusqu’à une date d’échéance elle aussi définie. Leur fonctionnement repose sur le même principe que celui des options, mais leurs caractéristiques sont quelque peu différentes.

Lire également : Comment apprendre l'anglais professionnel en 2023 ?

Les CFD

Le trading des contrats pour la différence, ou CFD, permet de spéculer sur les marchés financiers sans avoir à acheter ou vendre l’actif sous-jacent. Ils sont négociés avec un instrument qui reflète les fluctuations de l’actif sous-jacent, les profits ou pertes étant générés au fur et à mesure que cet actif évolue par rapport à la position prise par l’investisseur.

Les Futures

Ces produits dérivés courants sont fondés sur un accord d’achat ou vente d’actifs sur des produits de base ou encore des actions payées à un stade ultérieur, mais à un prix déterminé à l’ avance. Ces contrats à terme standardisés permettent une négociation simplifiée sur les marchés à terme quand le détail de l’actif sous-jacent dépend de la qualité et de la quantité de la marchandise.

Les Swaps

Un autre dérivé commun utilisé lors d’un contrat de trading est le swap. Ce dernier permet à deux parties d’échanger des séquences de flux de trésorerie pendant un laps de temps défini à l’ avance. Ces derniers ne sont donc pas des instruments échangés, mais des contrats de gré à gré personnalisés entre deux acteurs.

Les avantages et les risques liés aux dérivés financiers

Les dérivés financiers sont des instruments complexes qui présentent à la fois des avantages et des risques.

D’un côté, ils permettent aux investisseurs de se protéger contre les fluctuations du marché en fixant le prix d’une transaction future. Ils offrent aussi une possibilité de réaliser des gains importants rapidement grâce à leur effet de levier : en mise peu importante, on peut ainsi espérer un retour sur investissement beaucoup plus important que ce qu’on aurait pu obtenir en achetant simplement l’actif sous-jacent.

D’un autre côté, ces produits peuvent être très risqués pour les non-initiés. Effectivement, la complexité des contrats peut entraîner une incompréhension (volontaire ou non) de leurs mécanismes par certains acteurs du marché. Les perturbations économiques telles que celles causées par la crise financière de 2008 ont prouvé que les dérivés pouvaient aussi constituer un danger pour le système financier dans son ensemble.

Le fait que certaines transactions soient réalisées hors bourse prive les régulateurs d’un accès complet et facile aux informations relatives aux échanges ayant lieu entre deux parties privées. Cela rend difficilement identifiables certaines pratiques illégales ou frauduleuses pouvant causer des troubles au sein même du marché dérivé concerné.

Si ces outils s’avèrent utiles pour certains professionnels avertis et capables d’évaluer tous les risques encourus, il est crucial pour tout particulier souhaitant se tourner vers cette pratique de veiller à bien comprendre toutes leurs implications avant toute prise de décision.

L’utilisation des dérivés financiers dans la gestion de portefeuille

Au-delà de leur utilisation pour se protéger contre les fluctuations du marché, les dérivés financiers sont aussi largement utilisés dans la gestion de portefeuille. De nombreux professionnels de la finance et des investisseurs privés ont recours à ces instruments pour optimiser leurs stratégies d’investissement.

L’utilisation des dérivés financiers permet notamment aux gérants de portefeuilles d’obtenir une exposition sur un actif sous-jacent sans avoir à l’acheter directement. Cette exposition peut être obtenue grâce à l’utilisation de contrats futures ou d’options qui permettent aux investisseurs de spéculer sur l’évolution future des prix d’un actif sans avoir besoin de le posséder physiquement.

Les dérivés peuvent aussi être utilisés pour couvrir certains risques liés aux positions déjà prises dans le portefeuille. Par exemple, un gérant qui a pris une position longue (à l’achat) sur un titre donné peut utiliser un contrat future court (à la vente) sur ce même titre afin de se protéger contre une baisse éventuelle du cours.

Les dérivés peuvent être utilisés en tant qu’instruments financiers indépendants au sein du portefeuille. Les produits structurés tels que les swaps ou encore les Certificats Garantis par des Actifs (CGA) sont souvent intégrés dans divers types de fonds qui cherchent à générer des rendements plus élevés tout en limitant le risque associé avec certains types d’actifs, comme ceux offrant généralement une moins bonne rentabilité mais avec un moindre risque, tel que la dette souveraine.

Il faut noter que malgré leurs avantages, l’utilisation de dérivés financiers dans la gestion d’un portefeuille n’est pas sans risque. La complexité des instruments peut entraîner une mauvaise compréhension de leur fonctionnement et ainsi engendrer des perturbations indésirables sur les performances du portefeuille. Il est donc crucial pour tout investisseur souhaitant utiliser ces produits de bien comprendre tous les risques y afférents et d’être accompagné par un professionnel averti dans cette pratique.

ARTICLES LIÉS