Comment être un bon commercial au telephone ?

Guillaume Legendre, PDG de Touch & Sell, a accueilli Evelyne Platnic Cohen, fondatrice des centres de formation, Booster Academy, à une vidéoconférence sur la plateforme Webikeo. Les deux experts en performance commerciale ont échangé des méthodologies pour reconnaître un bon vendeur, notamment dans les 8 programmes, pour devenir un représentant commercial exceptionnel. Selon le spécialiste, il est important de s’entraîner en tant qu’athlète à un niveau élevé et de recueillir des qualités précises…

1. Curiosité : Qualité numéro 1

Selon Evelyne Platnic Cohen, la première qualité que l’on peut trouver dans un représentant commercial exceptionnel est la curiosité : « Il y a ceux qui savent tout, et ceux qui savent qu’ils ne savent pas tout, mais ne sont pas curieux ». Il y a encore une minorité de gens qui pensent qu’il y a beaucoup de choses que vous pouvez apprendre pour développer des compétences. atteindre. C’est une qualité essentielle qui peut être trouvée chez les vendeurs d’élite. C’est avant tout un trait de caractère qui se forme. Dans l’environnement professionnel, vous devez toujours en savoir plus que votre concurrent pour vous différencier. Au moment de l’entretien, ce type de profil sera identifié par rapport aux questions posées par le candidat s’il est plus intéressé par le fonctionnement de l’entreprise et ne se concentre pas exclusivement sur les avantages sociaux… Ainsi, le recruteur peut analyser la profondeur et la pertinence dans la recherche d’informations du candidat, un merveilleux indicateur de curiosité !

A lire aussi : Qu'est-ce qu'une compétence professionnelle exemple ?

2. Ténacité et organisation, la combinaison parfaite

En étudiant les compétences dont un vendeur a besoin, imaginez spontanément une personne déterminée qui n’abandonne pas si facilement. La ténacité est la volonté de ne rien laisser aller, une caractéristique d’un personnage très recherché dans fonction commerciale. Pour l’expert, cette qualité doit être accompagnée d’une organisation rigoureuse. Pour redémarrer et suivre ses clients, l’organisation du représentant commercial est essentielle, car ce sont des étapes très techniques. C’est aussi l’intelligence de maintenir une bonne relation avec vos clients et de créer une ligne directrice pour les actions qu’un vendeur doit prendre lui-même. Nous analysons le degré de ténacité d’un candidat en nous demandant : quelle est la façon dont il est organisé pour suivre un client jusqu’à la fin ? Sur la base de ses réponses, vous pouvez très rapidement trouver sa capacité à planifier vos tâches et donc être persistant !

A lire également : Comment devenir chef d'entreprise à 16 ans ?

3. Créativité : une compétence cruciale qui distingue un bon vendeur et un vendeur exceptionnel

La principale différence entre ces deux profils est la dose de créativité. Malheureusement, ce n’est pas quelque chose qui est appris ou cela fonctionne. Cela fait partie intégrante de la personnalité d’un vendeur. La fondatrice de Booster Academy définit la créativité comme « la capacité d’avoir un argument en fonction des besoins de son client ». Un vendeur exceptionnel a un moyen facile d’adapter son discours et sa démonstration à son interlocuteur. Même avec un manque de créativité, le vendeur peut agir différemment et tout aussi intelligemment. Donc ce n’est pas une tragédie ! Pour surmonter ce manque de créativité, le support de présentation du représentant des ventes peut aider et apporter prospérité et pertinence au terrain du vendeur. La solution Touch & Sell le rend possible parce que le représentant commercial a une application aux couleurs de son entreprise, où il a besoin de tous les documents pour vendre son produit et/ou service.

4. Préparation : Un extraordinaire

art

Il est évident et nous n’apprenons rien que cela nécessite une bonne préparation avant votre rendez-vous pour obtenir une performance commerciale au moment du point de contact. La préparation comprend la connaissance d’un vendeur de son écosystème, de son marché et de ses concurrents. Pour Evelyne Platnic Cohen : « Je ne comprends pas comment un vendeur peut se réveiller sans écouter BFM Business. Je sais que nous voulons écouter de la musique, mais ça n’augmentera pas vos revenus. « Parallèlement, toutes les connaissances du client sont essentielles. Ces dernières années, un vendeur a plus d’objets à portée de main. Il peut « suivre » son interlocuteur, ce qui facilite grandement son travail. L’expert des ventes explique : « Tout ce que vous savez de votre client, vous n’avez pas toujours à l’utiliser ». Qu’est-ce qui rime avec toutes ces enquêtes dans cette affaire ? Il est nécessaire de savoir comment le corriger Temps utilisé et ne pas tout déballer à l’interlocuteur, si vous ne voulez pas lui faire peur… Cette connaissance est subtile à utiliser ! Par exemple, si le client est un fan de football, comparez la gamme de services avec le monde du sport ou racontez des anecdotes liées à ce sujet en faveur de la publicité.

5. Effortune : S’adapter à n’importe quel scénario

Le fondateur de Booster Academy explique que la vente est comme un jeu d’échecs. Afin d’anticiper au mieux un rendez-vous commercial, le vendeur doit connaître toutes les combinaisons qui composent ce point de contact. Evelyne Platnic Cohen donne l’exemple d’un grand joueur d’échecs. Il a passé son temps à apprendre et à comprendre les anciennes stratégies des autres joueurs. Selon vous : « Vous devez toujours vous demander comment je peux être meilleur et quelles tactiques mes tactiques sont pour atteindre mon objectif ?  ». Nous devons être dans un l’apprentissage dynamique reste constant, compte tenu de l’envie d’être meilleur et de mieux et de vous dépasser.

6. Vision : projeter pour mieux se développer

« Les vendeurs qui ont une vision de leur travail sont ceux qui parviendront à évoluer dans leur hiérarchie », explique l’expert. Lorsqu’un représentant des ventes quitte son client, il doit savoir s’il a gagné le contrat ou non, même si le rendez-vous a mal tourné. Il n’y a pas de trucs miracles pour avoir 100% final, seulement des techniques de vente bien lobées.

7. La culture des « victoires » : 100% commercial

C’ est une caractéristique des meilleurs vendeurs qui leur feront envie de plus en plus et ne pas se contenter du minimum. Vous devez aimer le succès, les victoires, pour créer un cercle positif d’enthousiasme et de résilience face aux obstacles. Pour le fondateur il y a aucune formation pour gagner la culture de la victoire. Il est nécessaire de regarder son histoire et son passé pour comprendre d’où vient cette profonde détermination.

8. Lâchez : L’Œuvre de la Vie

Le dernier secret du commerce extraordinaire n’est pas moins important : lâcher prise. En fait, vous pouvez savoir comment libérer un rendez-vous, se tourner complètement vers votre interlocuteur pour écouter complètement sans préjudice ou l’attente du résultat. Ce comportement rend la discussion plus naturelle et crée un climat de confiance avec la personne tout en restant détaché.

trouve

Travaillant sur chacune des qualités consacrées aux ventes spécifiées et exceptionnelles, les vendeurs pourront grimper sur l’échelle plus vite ! Pour Guillaume Legendre, COO chez Touch & Sell, un point clé manque pour exceller dans cette profession. Bien sûr, il parle de stand de présentation commerciale, le cas du vendeur de bons. Nous pensons à première vue qu’un bon vendeur peut vendre n’importe quoi n’importe où, et donc n’a pas besoin de contenu pour atteindre son objectif… Ce n’est pas tout à fait le cas… Pour augmenter l’efficacité de ses délais, le représentant des ventes a besoin d’outils et d’outils innovants. Business Manager recommande d’équiper les commerciaux de tablettes tactiles qui ne sont pas seulement impliquées dans le développement de l’expérience client, mais aussi dans ses performances !

ARTICLES LIÉS