Ce qu’il faut savoir sur la FCO

Ce qu’il faut savoir sur la FCO

En général, seuls ceux qui ne se contentent jamais d’un résultat fixe réussissent dans la vie. En effet, tout peut toujours être amélioré. Pour œuvrer dans le domaine du transport, il ne suffit pas de détenir un permis. Passer par la case FCO peut vous aider à atteindre tous vos objectifs. 

La FCO, c’est quoi exactement ?

Pour faire simple, l’acronyme FCO veut dire : « Formation Continue Obligatoire ». Elle permet d’actualiser certaines connaissances en perfectionnant ce qui est déjà acquis. Si vous souhaitez alors augmenter votre capacité de transport sur Lyon, contactez une structure proposant ce type de formation. Ainsi, les questions de sécurité et de réglementation n’auront plus aucun secret pour vous. Votre activité pourra se développer dans les meilleures conditions. Retenez cependant qu’il existe deux types de FCO : marchandises et voyageurs. Les deux vous aident à atteindre votre objectif : parvenir à transférer ce que vous transportez à l’endroit indiqué par le client, et ce, en temps voulu. 

A lire aussi : Le boom des formations en maquillage

Quelques notions à retenir 

Si votre objectif est une FCO marchandises, vous devez, à la base, détenir un permis C ou CE valide. Si c’est plutôt une FCO voyageurs que vous visez, ce sera alors un permis D ou DE. Dans les deux cas, il faut au préalable suivre une formation initiale minimale obligatoire. Cette dernière attestation confirme que vous avez les capacités à accéder au métier de conducteur routier. Lors de votre formation continue obligatoire, vous passerez par cinq thématiques principales qui sont le bilan de conduite, la réglementation, la santé du conducteur, la sécurité routière et la qualité de service. Évidemment, à la fin, un test devra être fait pour obtenir une attestation.

A lire aussi : Quel est le salaire d'un livreur ?

ARTICLES LIÉS