Tout savoir sur Kubernetes : definition et fonctionnement

Issu de Google Cloud, Kubernetes ou K8S est une plateforme open-source développée par Google. Il est apparu en 2014 et s’utilise comme outil de gestion et de scalabilité, permettant de déployer et d’assurer le cycle de vie des services conteneurisés. Focalisé sur les conteneurs, ce logiciel permet d’améliorer le temps de traitement et les ressources pour certaines tâches au quotidien. Il vous suffit de parcourir ce guide pour savoir davantage sur ce contexte.

 

Lire également : Les formations en ligne : un atout majeur pour améliorer l'efficacité des entreprises

Kubernetes, c’est quoi réellement ?

Kubernetes est un outil open-source à la fois extensible et portable, qui sert à gérer des applications et des charges de travail conteneurisées. D’ailleurs, il fait partie des orchestrateurs les plus réputés. Le projet est le plus apprécié de la CNCF.

La conteneurisation consiste à exécuter un service ou une tâche de manière isolée. Dans ce contexte, c’est possible de résoudre des éventuels problèmes liés aux développements des logiciels sans affecter le matériel ni le système d’exploitation.

A voir aussi : Comment être un bon commercial au telephone ?

Grâce à des scripts de type YAML K8S, ce logiciel d’orchestration de conteneurs permet de déployer une application, l’exploiter et la mettre à jour de manière simple et automatique. Il est en mesure de déplacer tout ou partie des applications sur le Public Cloud, si besoin est. Vous pouvez faire appel à OVHcloud pour développer, héberger et maintenir tous les éléments de votre kubernetes architecture.

 

Quels sont ses principaux composants ?

Pour fonctionner, l’environnement de K8S utilise de nombreux composants. Son principal élément est le cluster, qui comporte les serveurs virtuels ou physiques. En tant que maître, il assure l’agencement, de la création ou l’élimination de nœuds. Vient par la suite la répartition du trafic en fonction des besoins. Ce serveur clé est capable de paramétrer et d’interagir avec l’architecture en entier.

L’etcd est indispensable pour de nombreux projets. Adopté par le cluster, il se charge de l’agencement et de la planification de certaines tâches, de la sécurisation des mises à jour automatiques ainsi que de l’installation. C’est une sorte de mémoire et de base de données importante pour le cluster.

Le kube-apiserver sert de contact avec les autres éléments majeurs du cluster. Mais il y a aussi le Kube-controller-manager, le Kubelet ou le cloud-controller pour composer les nœuds Kubernetes. Le Pod est le cœur de K8.

 

Les intérêts d’utiliser Kubernetes

Kubernetes apporte de nombreux intérêts à ses utilisateurs, ce qui le rend leader dans son domaine et très apprécié des entreprises dans le monde entier. Son principal intérêt réside sur sa capacité de déployer plus facilement et rapidement une infrastructure complète d’une application. Il est possible d’établir pour chaque conteneur des mesures spécifiques afin de pouvoir prévenir les attaques malveillantes.

Par rapport aux autres solutions, K8S garantit la flexibilité en matière de stockage, de réseau et de gestion des ressources. L’agencement des conteneurs accorde aux entreprises l’occasion d’optimiser l’usage des ressources matérielles et l’optimiser le délai d’exécution dans la fabrication.

Après tout, la plateforme a été spécifiquement conçue pour assurer la gestion de différents applicatifs nécessitant des charges de travail irrégulières. Au même titre que les autres infrastructures modernes, la structure Kubernetes peut contrôler régulièrement sa performance afin d’améliorer sa qualité et son rendement.

ARTICLES LIÉS