Comment vivre de mes dessins ?

Je suis heureux de recevoir Amylee une fois de plus sur ConseilSmarketing.com

Depuis 2007, la passion de Amylee Paris , peintre, consultant et artrepreneur est de partager son Art entre ses galeries et ses collectionneurs tout en guidant les artistes et les créateurs dans la mise en œuvre de leur activité artistique professionnelle.

A lire en complément : Comment travailler chez Domino's ?

Amylee est un fidèle lecteur de Marketing Advice, souscrit à la Académie de Marketing Star , toujours à la recherche d’informations qui pourraient améliorer la communication de leur art.

A voir aussi : Grille de rémunération pour les métiers de cadres informatique

Pour la nouvelle, j’ai rencontré Amylee & The ManUer (Gilles son mari) en 2008 lors d’une réunion de blogs à Paris.

Elle venait d’ouvrir son blog et voulait se former aux outils et techniques mis à la disposition des blogueurs.

2 ans plus tard, j’ai invité Amylee pour une interview sur la façon de devenir connu sur le web en tant que peintre.

Nous avons remis ça dans 2018, en tenant compte de tous les derniers développements du web qui sont essentiels à connaître pour les peintres qui veulent vivre de leurs toiles.

Vous trouverez également à la fin du livre une vidéo de 40 minutes où je commente l’interview avec un parallèle avec Marketing.

Résumé de l’article

  • 1 — Amylee, pouvez-vous vous présenter, à la fois en tant que peintre mais aussi comme consultant d’artistes ou de créateurs ?
  • 2 — Pouvez-vous définir ce qui est pour vous un artrepreneur ?
  • 3 — Quels sont pour vous les 7 signes qui montrent qu’un artiste est un artrepreneur ?
  • 4 — On demande de plus en plus aux artistes de communiquer… Comment pouvons-nous concilier cela avec l’autre partie du travail exige de la créativité et du temps ?
  • 5 — Quelles sont les 5 meilleures pratiques pour utiliser les réseaux sociaux pour devenir peintre ?
  • 6 — Comment vendre plus d’œuvres artistiques via le web et en particulier via les réseaux sociaux ?
  • 7- Quelles sont les erreurs les plus courantes à ne pas reproduire quand vous voulez devenir un peintre professionnel ?
  • 8/ Pouvez-vous nous parler de rendez-vous en ligne que vous proposez sur amylee.fr ?
  • 9/ Pour les fans de votre travail comme moi, pouvez-vous nous rendre vos liens pour suivre vos actualités, vos tableaux, vos articles ?
  • 10- Quels sont vos projets d’avenir pour cette année ?
  • Comment vivre de son art ? Quelques autres commentaires dans 40 minutes de vidéo

1 — Amylee, pouvez-vous vous présenter, à la fois en tant que peintre mais aussi comme consultant d’artistes ou de créateurs ?

Bonjour, Fred, comme vous l’avez dit plus haut, Je suis peintre professionnel depuis 2007 .

J’ai la chance d’avoir une passion, un travail qui me permet de vivre de mon art.

Mes peintures sont représentées dans plusieurs galeries d’art au Royaume-Uni (Wyecliffe Gallery et Breeze Art Gallery), mais aussi en Autriche (Lendnine Gallery).

Eh bien évidemment, vous soupçonnez, mes peintures sont également visibles sur Internet (mon Site web du portefeuille d’Amylee Paris , mon blog maintenant un magazine amylee.fr ) et les réseaux sociaux.

Contrairement à la majorité des peintres ou des artistes visuels qui parlent des techniques picturales et du choix des pigments sur leur blog, je vais plutôt présenter,

  • mon art et ma profession,
  • mes réunions professionnelles,
  • mes favoris matériels,
  • les méthodes que j’applique pour exposer , vendre, communiquer et ainsi de suite Évitez les pièges dans lequel j’ai pu tomber dans le passé.

C’est en 2016 que j’ai décidé d’offrir mon expérience à des artistes en quête de réponses.

J’ai ensuite mis en place RDV en ligne pour aider les artistes.

Peu à peu, je me suis fait une casquette de consultant.

Et comme vous devez le soupçonner, j’ai mis de la couleur dedans. Et oui, on ne recommence pas !

2 — Pouvez-vous définir ce qui est pour vous un artrepreneur ?

Tous les artistes n’ont pas de fibre d’artrepreneur alors que tous les artrepreneurs ont la fibre artistique.

Heureusement, l’artiste peut apprendre et s’entraîner !

Aujourd’hui, il y a une augmentation du profil artrepreneur parmi les personnes créatives qui ont tendance à professionnaliser (peintres, sculpteurs, photographes).

La tendance est particulièrement perçue sur Instagram.

Rien n’est laissé au hasard, la communication d’un artiste doit être régulière, attrayante, ciblée et efficace.

Comme il dit si bien Jérôme HOARAU dans ses chroniques sur why-enterprise.fr « un artrepreneur est une personne créative qui ose avec sa tête (action), crée avec son cœur (passion) et s’investit avec ses tripes (intuition), ayant la ferme intention d’utiliser toutes les ressources à sa disposition pour déployer son activité, sa réputation » et j’ajouterai sa valeur.

Les artistes ont très souvent des problèmes avec l’argent, ils se sous-évaluent dans de nombreux cas.

Ils doivent donc travailler sur leur auto-marketing pour donner plus de latitude à leurs œuvres et atteindre leur personnalité.

3 — Quels sont les 7 signes pour vous qu’un artiste est un artrepreneur ?

Pour cette question, j’irai directement au point :

  • appréciez l’autonomie
    • Un petit plus, c’est d’avoir un mentor. C’est-à-dire une personne expérimentée avec qui vous pouvez discuter entre « professionnels » sur les règles formelles et informelles de la carrière de l’artiste…
  • Cultiver une passion
    • Un artiste doit constamment se poser des questions sur son art, son activité, le marché de l’art, le fonctionnement d’un tel outil…
    • Vous devez aussi mettre vos émotions, sa passion… dans ses œuvres, et en profiter. Tu dois peindre pour te faire plaisir. Sans plaisir, nous abandonnons rapidement.
  • Avoir de l’ambition
  • Savoir présenter son art et vous-même avec conviction
  • Être persévérant, pas peur des obstacles/critiques
    • C’est l’un des principaux atouts d’un artiste afin de surmonter les périodes de doute, de turbulence… L’établissement d’objectifs permet de faire des compromis et des choix.
  • Être conscient des retards entre l’idée et la réalisation
    • Pour vous aider, une astuce consiste à fixer des délais pour faire un travail, ce qui vous motivera à avancer sur le projet et à éviter un perfectionnisme extrême ou à ajouter constamment de nouvelles idées.
    • L’autre astuce est de préparer un calendrier détaillé afin de lister tout ce que vous devez faire et quand le faire. Cette balustrade vous aidera à ne plus (trop) procrastiner.
  • J’aime apprendre de nouvelles compétences.
    • Pour être repéré sur Internet, vous devez être différent des autres artistes, c’est pourquoi vous devez vous entraîner constamment pour acquérir de nouvelles compétences, approfondir votre technique et adapter vos idées à votre activité.

Donc, vous n’avez pas besoin d’être seulement un artiste, mais aussi savoir comment mettre le chapeau de l’entrepreneur.

Mon petit conseil : 10 minutes avant d’aller au lit (du lundi au vendredi), noter dans un cahier 5 choses positives qui se sont produites pendant la journée (sentiment de succès, commentaire, petite victoire…). Vous verrez que votre optimisme et votre motivation vont décoller ! Vous avez les détails de cette méthode sur mon blog.

4 — On demande de plus en plus aux artistes de communiquer… Comment concilier cela avec l’autre partie du travail qui exige de la créativité et du temps ?

Pour le confort et la facilité de travail, l’artiste doit trouver l’organisation qui lui correspond personnellement.

Chaque artiste travaille différemment.

Mon organisation a quelque peu évolué au fil du temps.

Il n’y a pas si longtemps, j’ai pratiqué la méthode 50/50 en un jour :

  • Le matin, j’ai travaillé sur ma communication
  • Dans l’après-midi, j’ai peint ou dessiné.

Mais cette méthode n’est pas efficace.

Au fil du temps, j’ai constaté que passer une journée entière à la communication et une autre à mes tables donnait des résultats beaucoup plus productifs et une élaboration moins stressante.

Je travaille maintenant avec 3 jours pleins à peindre et 2 jours pour communiquer ou écrire des articles.

Je me laisse aussi des créneaux horaires, des « rituels » pour me dépenser, vider les pensées limitantes de mon cerveau.

Ce dernier n’est pas toujours l’ami de l’artiste, il est donc nécessaire de le garder silencieux régulièrement.

Le sport et la méditation sont très efficaces pour cela !

5 — Quelles sont les 5 meilleures pratiques pour utiliser les réseaux sociaux pour le faire connaître en tant que peintre ?

Avant que l’artiste ne soit isolé dans un cas, maintenant il est idolé dans un écran.

L’Internet change radicalement la vie d’un artiste dans son accès à l’information, la visibilité autour de son art et sa relation avec le public.

Être présents sur les réseaux sociaux, les meilleurs interprètes comme Facebook, LinkedIn ou Instagram jouent un rôle fondamental dans l’intersection des opportunités.

La bonne pratique des réseaux sociaux exige donc :

  • Prendre soin de la communication, publier régulièrement et modifier les informations  : photos, vidéos, nouvelles des œuvres et de l’artiste.

Si vous avez une Page Facebook, vous disposez de l’outil statistique qui vous permet de connaître le contenu et le format (image, vidéo…) qui fonctionne le mieux pour vous aider à publier le meilleur contenu.

De mon côté, les formats qui fonctionnent le mieux sont : selfies, photos de mon atelier et photos plein écran de mes tables.

La vidéo devient aussi un must… vous pouvez le faire avec un simple smartphone comme cette publication :

Mais nous pouvons aussi faire un montage beaucoup plus avancé. Voici par exemple une vidéo montrant une de mes peintures :

En ce qui concerne les textes, ce sont souvent des textes courts (moins de 100 mots) qui fonctionnent le mieux, évitant la controverse, les messages en colère… Plus le texte est enthousiaste et motivant, plus il intéressera les fans.

Au niveau du temps, habituellement le samedi est une journée très calme (tout le monde est occupé par ses achats, loisirs…), de mon côté c’est le lundi et le jeudi qui fonctionne le mieux, et le matin avant le travail (7h à 9h), midi (12h à 15h) et le soir après le travail (après 19h).

  • Interagir avec les abonnés (histoire, commentaires, questions, critiques, concours, etc…).
  • Utilisation de la programmation pour les publications pour optimiser son temps.
  • Essayez en direct (sur Facebook, YouTube ou Instagram) « l’arme de massive séduction » expression plutôt bien pensée pour définir l’objectif d’un live. Si vous ne vous sentez pas à l’aise avec le rendu, vous pouvez supprimer le live après quelques jours.
  • Investir un budget (si possible) pour propulser sa visibilité pour un événement important ou une nouvelle. D’autre part, sélectionnez la visibilité de vos annonces, afin de ne pas payer pour une publicité sur des personnes qui se trouvent à l’autre bout du monde pendant que votre exposition est en France.

En plus de Facebook, qui fonctionne très bien pour animer une communauté, il est essentiel d’être sur Instagram.

En effet, c’est LE réseau d’images, de visuels… et c’est avec Facebook le deuxième réseau où vous pourrez présenter vos peintures, vos expositions, votre atelier.

Voici le guide » Optimisez votre Artist Instagram qui vous aidera à configurer et exploiter 110% de votre présence Instagram :

Mon petit conseil : J’ajoute un remerciement personnalisé vous carte avec un dessin pour chacune de mes commandes, une bonne façon de dire « Merci » à vos acheteurs, et ainsi déclencher une émotion, démontrer votre gratitude, créer un lien, montrer votre sensibilité en tant qu’artiste…

6 — Comment vendre plus d’œuvres artistiques via le web et en particulier via les réseaux sociaux ?

Il y a plusieurs possibilités mais pas de recette miracle parce que la concurrence est difficile.

Les ventes dépendent de la réputation de l’artiste, de la communauté, de la communication autour des œuvres, des prix offerts, de la période d’achat, etc.

Par exemple, la période précédant Noël est propice au shopping rapide.

  • Avoir un site Web, un blog, au moins une page Facebook  : ce sont les médias essentiels pour communiquer et montrer vos toiles. La page Facebook est plus faite pour montrer vos peintures, le processus de création, le face arrière du paysage… le site ou le blog étant plus « formel » et plus statique. Avec une page Facebook, vous allez créer un lien et une émotion avec les internautes. Ma page Facebook compte maintenant plus de 10.000 Fans, et elle me permet de rester en contact avec mes clients, partenaires…
  • Avoir un catalogue d’œuvres disponibles (photos nettes et lumineuses) sur un lien Dropbox, une boutique en ligne ou un site Web ou être sur une plateforme artistique spécialisée (p. ex. SaatchiArt )

  • Partagez des actualités sur ses galeries ou expositions en cours . Par exemple, une de mes peintures est allée à la télévision dans « La maison » de France 5, alors j’ai fait quelques captures de l’émission sur mon blog et dans ma « Revue de Presse ». Avoir des articles de presse, des passages télévisés… donnez confiance à vos clients en votre valeur et vos compétences artistiques.
  • Invitez des contacts par e-mail à événements, ventes de ligne directe . Vous devez donc cartographier les courriels des personnes que vous rencontrez, mais aussi offrir aux personnes qui viennent sur votre site Web de vous laisser leur e-mail.
  • Unifier les prix publics . Sur Internet, tout est connu très rapidement si nous pratiquons un prix dans une galerie différente de celle de l’atelier ou ailleurs.
  • Partagez les témoignages de clients heureux. Les témoignages peuvent être publiés sur votre site Web, ou sur votre Page Facebook s’il s’agit d’un commentaire plus « privé » (cependant demandez toujours la permission si vous citez le prénom et le nom, au pire vous pouvez le cacher si vous pensez que cela peut être délicat).
  • Utiliser une plateforme de vente en ligne Saatchiart pour se rapprocher des conservateurs et collectionneurs d’art.
  • Proposer une création personnalisée .

7- Quelles sont les erreurs les plus courantes ne pas reproduire quand vous voulez devenir un peintre professionnel ?

  • Attendre et ne pas agir .
  • Cette idée la suit, ce site le lance, ce talent l’utilise !
  • Être défaitiste et se plaindre.
    • Attitude trop souvent remarquée sur les forums ou les groupes d’artistes.
  • Frappez à la porte d’une galerie, de façon inattendue, avec son portefeuille sous son bras.
    • Méfiez-vous de l’effet Belmondo « Me voilà, frappe frapper badaboum, c’est moi… »
  • Isolez-vous et évitez les rencontres entre artistes.
    • Moments pourtant riches en bonnes vibrations et enseignements.
  • Ne faites pas de bon de dépôt lors d’une exposition.
    • Pour tout événement ou collaboration, vous avez toujours besoin de traces écrites.
  • Ne déclarez pas de ventes.
    • Être peintre est un emploi, et comme pour toute activité professionnelle, nous avons des droits et des devoirs.

8/ Pouvez-vous nous parler de rendez-vous en ligne que vous proposez sur amylee.fr ?

Travailler en tant qu’artiste professionnel exige de la créativité, de la pratique, des compétences et un accès aux bonnes sources d’information.

De nombreux artistes s’entraînent et cultivent leur indépendance en apprenant des autres.

La solution parfaite est d’interagir avec un artiste professionnel, un peu comme un « consultant » ou un « mentor » comme je l’ai dit plus haut.

L’expérience de l’artiste est une « marchandise précieuse », il serait dommage de ne pas en profiter et de continuer à douter, à tâter ou à rester dans ses blocages.

C’est pourquoi en 2016, j’ai mis en place RDV en ligne (vidéo ou téléphone) s’adressant aux artistes ou à toute personne qui ressent le besoin de progresser.

Ces échanges privés ( 30 min , 60 min ou 2h ) permettez-moi de répondre aux questions, de guider, d’éclairer.

Choisissez vos lieux d’exposition, approchez des galeries, écrivez un texte sur son approche en tant qu’artiste, structure un blog, un portfolio, différents thèmes sont discutés lors de ces rencontres.

Je m’adapte aux demandes et aux questions, je personnalise en fonction du profil.

9/ Pour les fans de votre travail comme moi, pouvez-vous nous rendre vos liens pour suivre vos actualités, vos tableaux, vos articles ?

Merci Fred !

Je pourrais vous envoyer le compliment parce que je suis un grand fan de vos articles aussi.

  • Le Portefeuille amylee.paris — Je présente mes nouvelles, mes peintures, mes adresses de galerie.
    • C’est le moyen idéal pour interagir avec des galeristes, des journalistes ou des clients à la recherche d’informations sur mes peintures.
  • Le magazine amylee.fr — 2 fois par semaine, je publie des articles sur la profession de peintre, sur les outils à connaître pour développer son activité professionnelle
    • Équipement d’atelier,
    • Inspiration des favoris, des méthodes,
    • Idées, rendez-vous en ligne
    • Outils pour plus de visibilité

Tout cela que j’utilise pour ma propre communication !

  • Sur les réseaux sociaux — Je suis trouvé sur facebook. com/amyleeparis , directement connecté à mon studio et à mes moments artistiques.
    • Mon twitter @amyleeparis s’intéressera davantage aux personnes à la recherche d’informations globales sur l’art et la profession d’artistes (sources d’amylee.fr, d’autres blogs d’artistes français ou anglais), de bons conseils à connaître.
    • À propos Instagram @amyleeparis , je partage des photos comme sur Facebook mais avec un flux plus unifié.
    • Ensuite, il y a aussi Pinterest , youtube , etc…

10- Quels sont vos projets d’avenir pour cette année ?

Côté portefeuille :

  • Lancement prévu d’une vidéo sur mes tables au prochain début de l’école.
  • Réalisation de nouvelles toiles pour mes galeries, pour mon stock d’atelier et mes commandes personnalisées.
  • Un autre projet vidéo en préparation. YouTube m’attire de plus en plus.

Côté écriture :

  • De nouveaux articles seront publiés sur le magazine amylee.fr et de beaux partenariats (français et anglais) à continuer, et d’autres à développer.
  • Un livre blanc est en cours d’élaboration.
  • Écrire des envies toujours et encore. De plus, si mon profil d’artiste artrepreneur intéresse une maison d’édition, je suis disponible pour en discuter.

Conseils secondaires aux peintres et artistes créatifs :

  • Rendez-vous en ligne à venir pour guider et répondre aux questions des artistes.
  • Un projet collaboratif passionnant en préparation. Chut, je n’en dis pas plus, on commence vraiment.

Voici la liste des projets en cours.

L’année n’est pas terminée, d’autres collaborations ou idées à venir peuvent encore être ajoutées.

Comment vivre de son art ? Quelques commentaires supplémentaires en 40 minutes de vidéo

5 / 5 ( 4 votes )

ARTICLES LIÉS